I know what I saw ! (sous titrage français)

Documentaire de James Fox (2009, 1h 30mn) combinant témoignages, interviews, et reconstitutions sur la problématique “Ovnienne” et les possibles raisons du “Secret” Gouvernemental U,S.

#ufologie#james fox#video#secret#submission

Discussion : Afficher le fil de discussion

Lien ou texte envoyé par : Marc

Incident OVNI du comté de Trumbull, Ohio, 1994

Je vous propose de vous attarder sur un cas d’OVNI assez méconnu en France. Ce cas est remarquable par :

1/ la manière accidentelle dont il a été découvert

2/ le nombre, la qualité des témoins (policiers pour la plupart) et la récupération d’une bande audio qui permet de recouper précisément le récit avec les faits,

3/ le fait qu’il inclut une rencontre rapprochée entre un OVNI et une voiture de police, accompagné d’effets physiques.

OVNI Comté de Trumbull - Ohio (1994)

Voici tout d’abord un article de presse qui présente bien le cas, rédigé plus de deux ans après les faits.

———————

INCROYABLE POURSUITE D’OVNIS PAR LA POLICE DANS l’OHIO PENDANT TOUTE UNE NUIT
Cas datant de 1994, découvert fortuitement.

Traduction depuis l’anglais d’un article de Michael Lindemann, CNI News. (Adresse originale)

Ce cas aurait pu ne jamais être découvert, si ce n’est par le hasard d’une erreur de numéro de téléphone. Il y a plus de deux ans, l’ufologue Kenny Young, basé à Cincinnati, appelait les renseignements téléphoniques pour obtenir le numéro du département de police de Liberty. Il voulait appeler une petite ville dans l’ouest de l’Ohio, non loin d’Urbana. Au lieu de cela, on lui a donné le numéro du Liberty Township PD dans le nord de l’Ohio, juste au nord de Youngstown.

Ne réalisant pas l’erreur, il a questionné l’interlocuteur de police au sujet d’un cas d’OVNI qui aurait été traité il y a quelque temps. “Oui, monsieur, je crois que c’était il y a deux ans”, lui a déclaré l’aimable opérateur, qui a alors commencé à conter les événements qui se sont produits fin 1994.

Au début, Young n’a pas réalisé que c’était un tout nouveau cas; mais bientôt cela est devenu très clair. Le cas était nouveau - et il était très, très gros.

Ce qu’il appelle maintenant le “Trumbull County Disturbance” a impliqué des policiers de plus de dix services locaux autour de la zone de Youngstown-Warre, au nord-est de l’Ohio, dans une course poursuite avec au moins deux OVNIs, sur une période de plus de six heures la nuit du 13 au 14 Décembre 1994. Après plus de deux ans d’enquête, Young a réussi à obtenir un enregistrement audio du central téléphonique 911 (équivalent français du numéro d’urgence 17) de Liberty Township qui détaille chronologiquement les incroyables transmissions radio de police, alors que les officiers sont à la poursuite des OVNIS. Grâce à la générosité de Young, CNI News a également acquis une copie de cette bande audio remarquable.

Après sa découverte accidentelle de l’incident en 1996, Young a commencé à localiser et a interroger les témoins oculaires. Un officier de police, Tobe Melero, a déclaré avoir vu l’OVNI de près. Il lui est apparu comme une lumière rouge énorme, éclairant la zone immédiatement autour de lui comme en plein jour (il était aux alentours de minuit); et cela a perturbé le système électronique de la voiture. Melero a été choqué. Suite à sa rencontre, il a appelé le téléopérateur du 911 pour lui dire qu’il allait prendre quelques minutes pour “reprendre ses esprits”.

Young savait qu’il y avait bien plus à découvrir, mais son enquête en était au point mort parce qu’il était incapable de déterminer la date exacte de l’incident. Il avait l’impression qu’on l’empêchait de poursuivre son enquête.

"Ils vous font de l’obstruction, parce qu’ils ne veulent pas que vous obteniez une copie de ces bandes audio," lui a dit un officier en 1996. "Sur ces bandes, vous vous rendrez tout simplement compte que tout le monde est impliqué".

C’est un autre coup de chance qui a finalement permis à Young d’obtenir la bande audio du centre d’appel du 911. Quelqu’un à l’intérieur du bureau de police a entrepris une enquête privée. Il a d’abord retrouvé la date exacte, puis est parti à la recherche des bandes. Cette personne a appris que la bande originale du 14 Décembre 1994, le soir de l’incident, avait disparu. Cependant, il a réussi à retrouver une copie de sauvegarde, à partir de laquelle il a fait une copie pour Young.

Comme Young l’a découvert plus tard, l’officier Tobe Melero n’était qu’un des nombreux agents de police qui ont vu et poursuivi au moins deux OVNIS ce soir-là. Young a écrit: «Plusieurs services de police, y compris ceux des comtés de Liberty Township, Howland, Hubbard et Girard ville PD, ainsi que le département de shérifs du comté de Trumbull, ont été impliqués dans une intense course poursuite d’objets volants “rouges, en forme de soucoupe”… décrits par plusieurs fonctionnaires de police comme un énorme objet luminescent qui tournait, comme sur un axe. L’objet ne faisait aucun bruit, et a plané juste au-dessus des toits dans un quartier résidentiel à une altitude dangereusement basse.”

Plus tard dans la nuit, il est devenu évident qu’au moins deux objets étaient observés par les agents depuis différents endroits. Sur la bande audio du 911, un agent (Unité 2223) rapporte : “j’ai un visuel sur deux d’entre eux, je suis sûr que vous savez de quoi je parle… OK, je les ai tous les deux. J’ai Howland qui me dit que ca a l’air d’être dans le domaine de Warren Road, et Liberty qui me dit que c’est vers le bas près de Hubbard”.

Un des OVNIS a également été observé par un garde de sécurité de la base de l’Air Force en compagnie d’un officier de police. La base aérienne de Youngstown est adjacente à l’aéroport régional de Youngstown -Warren, tous les deux dans les environs de Vienna, à l’est de Warren - directement au centre de l’activité OVNI de cette nuit là. Cependant, le responsable de la tour de contrôle de la FAA à l’aéroport a affirmé à plusieurs reprises à la police qu’il ne voyait rien, visuellement ou au radar.

Un “bavard” à l’intérieur du bureau local de la FAA a laissé entendre à Young que tout le personnel de la tour, impliqué cette nuit-là, avait été “viré” ou “réaffecté” après l’incident (ce qui a ensuite été confirmé par la journaliste locale Stacey Adger).

Naturellement, la plupart des nombreux officiers de police n’étaient pas désireux d’ébruiter l’affaire. Mais étrangement, une journaliste locale pour WYTV Youngstown canal 33 news, Stacey Adger, qui a eu vent de toute l’histoire, a choisi de ne rien rapporter du tout. À ce jour, malgré les témoignages massifs des témoins oculaires et la bande audio sensationnelle du 911, aucun média n’a encore écrit sur ce cas.

L’incident a commencé tard dans la soirée du 13 Décembre alors que plusieurs citoyens du comté de Liberty Township appelaient le 911 pour signaler un OVNI volant à basse altitude. Dans un premier temps, le téléopérateur du 911 a pris ces signalements à la légère, faisant par radio des blagues douteuses sur les OVNIs avec les patrouilles de police. Après que quatre personnes différentes aient appelé le 911 pour signaler l’OVNI, le téléopérateur a pris l’affaire un peu plus au sérieux. Un agent, Tobe Melero, a convenu d’aller inspecter les alentours de Samson Drive suite aux observations dans ce secteur.

Vers 00h30, la journaliste Stacey Adger de WYTV News a appelé le téléopérateur du 911, en ​​déclarant qu’une femme avait appelé la station de télévision pour signaler un OVNI. A partir de ce moment, Adger était au courant des évènements en cours de développement - mais elle n’a jamais rien écrit ni publié.

D’autres appels de citoyens locaux ont ensuite été reçus; au total, on en comptabilisait alors au moins huit. L’agent Tobe Melero, unité 998, a alors déclaré par radio qu’il avait vu l’objet, une lueur rouge vif “éclairant le sol comme en plein jour”. Peu de temps après, l’unité 429 a déclaré par radio qu’il avait l’objet en visuel dans ses jumelles. Il était environ 1h du matin.

Avant que le nuit ne se termine, les patrouilleurs d’au moins dix comtés environnants ont participé à un complexe jeu du chat et de la souris. Souvent, les OVNIs - au moins deux - ont été vu à environ15 mètres du sol. Plusieurs officiers ont décrit une structure. Les couleurs sur les objets oscillaient entre du rouge, du blanc brillant, une couleur lavande, du bleu et du vert. Souvent, les objets étaient stationnaires, mais parfois ils se sont déplacés beaucoup plus rapidement que les voitures de police ne pouvaient les poursuivre.

La partie suivante, une transcription de la bande du 911 préparée par Kenny Young, démontre l’intensité des événements de cette nuit:

Unité inconnue: J’ai un visuel sur elle. Je suis à l’est de la route Old 82 sur la courbe en «S» avec un visuel sur elle. Je peux voir une grande lumière rouge, bleue et verte. Je vais à l’est sur ​​Liberty. Cette chose va si vite, je ne peux pas la suivre de près. Quand j’ai pris sur Liberty je pouvais la voir au loin, mais quand je suis arrivé près d’elle elle a commencé à se déplacer.

Voix: Quelle Liberty?

Inconnu Unité: Liberty hors de Belmont. Je ne la vois plus maintenant. Je suis sur Logan maintenant.

Voix: OK, 429, au sud de la route Old 82, je me déplace à l’est vers ​​elle.

Unité 429: Je suis toujours à la base aérienne. L’objet pulse.

Voix: Affirmatif, je le regarde avec des jumelles. Il y a quelque chose qui dépasse au dessus.

Voix: Je suis sur Belmont maintenant.

Voix: C’est au dessus des voies maintenant…

Voix: Ça reste sur place maintenant.

Voix: Je le vois aussi, maintenant.

Voix: On dirait que la lueur tremblote davantage, il est à l’est de moi maintenant. Je me dirige vers l’est sur ​​Old 82…

Voix: J’ai une assez bonne vue d’ici.

Voix: Je suis plein Est sur ​​elle, c’est un peu au nord de nous.

Voix: C’est très lumineux, extrêmement lumineux.

Voix: Ça se dirige en plein sur Liberty maintenant, vers Hubbard…

Unité 998: Est-ce que Howland voit quelque chose ?

Voix: Affirmatif.

Unité 2223: J’ai un visuel sur deux d’entre eux, je suis sûr que vous savez de quoi je parle.

CONTRÔLE: 10-4. Nous avons plusieurs départements en ce moment qui l’observent.

Unité 2223: OK, j’ai eu les deux en visuel. J’ai Howland qui me dit qu’il semble que ce soit dans le domaine de Warren Road; Liberty me dit que c’est vers le bas près de Hubbard.

CONTRÔLE: Si vous voyez quelque chose de près et que vous pouvez l’identifier, dites-le nous.

Unité 2223:  Affirmatif.

Voix: J’ai passé la route 84 Lumber, toujours vers l’est. C’est au sud-est de ma position.

Voix: On dirait qu’il n’a pas bougé du tout vu de la où je suis.

Voix: OK, êtes-vous seul ou est-ce que quelqu’un est avec vous pour observer aussi ?

Voix: Je suis à la base aérienne, il y a le garde de sécurité avec moi. Il ne sait pas quoi penser non plus. On peut le voir d’ici.

Voix: Avez-vous demandé au téléopérateur du 911 le résultat de la requête auprès de la FAA ?

Unité 433: Au dernier appel, l’aéroport nous a affirmé ne rien voir sur leurs écrans radar. Ils ne nous diraient rien de toute façon si c’était quelque chose qui a à voir avec l’armée. On a déjà eu un autre cas “Hangar 7” au comté de Trumbull. [Fin de l’extrait]

Comme l’aube approchait, les objets volant à basse altitude sont montés, jusqu’à ressembler à des étoiles. Cependant, plusieurs policiers ont continué à insister sur le fait que ce qu’ils avaient vu n’était pas des étoiles ou des planètes. Ceci est clairement soutenu par les propos échangés sur le canal radio du 911, où il est évident que les agents triangulent depuis des endroits distincts des objets qui sont près du sol. Cela aurait été impossible pour des objets célestes.

Finalement, vers l’aube, des jets auraient volé dans la région, mais il n’est pas clair si leur présence était en relation avec les observations d’OVNIS.

Comme c’est souvent le cas, cet incident OVNI a eu lieu à proximité d’une installation militaire secrète. Selon Young, “la région en question est adjacente à la Defense Logistics Agency et la National Defense Stockpile, une des plus grandes installations de défense radar/aérienne aux États-Unis. La Youngstown Municipal Radar Air Defense Agency est également dans le coin.”

Certains policiers ont apparemment soupçonné une activité militaire secrète pour expliquer les événements. “La plupart des gens ne réalisent pas que cette base aérienne est un des endroits les plus secrets et les mieux gardés de ce maudit pays,” a dit un officier de police de Hubbard à Young. “Ne vous leurrez pas. Si vous saviez ce qu’ils ont, vous n’en croiriez pas vos yeux.”, a t-il insisté.

Alors que de nombreuses questions restent sans réponse, il est clair qu’il s’agit d’un incident OVNI d’une importance potentiellement énorme, documenté sur bande audio de la police et attesté par des dizaines d’officiers de plus de dix services de police, la FAA, la Force aérienne et au moins une station de télévision majeure. Tout cela serait resté entièrement ignoré sans l’heureuse découverte d’un ufologue indépendant, Kenny Young.

CNI News félicite et remercie Young pour son travail acharné sur ce cas.

Et nous posons la question : Pourquoi les cas de ce genre sont-ils ainsi dissimulés ? Qui a peur ? Que cachent-ils ?

A CNI News, nous croyons que les évènements ci-dessus démontrent clairement une intention officielle de dissimuler cette affaire aux yeux du public. En outre, il semble probable qu’il y ait beaucoup d’autres cas de ce genre qui ne sont pas, et ne seront peut-être jamais, découverts, à moins que soit mis fin à la tromperie et au refus de divulguer les informations concernant les OVNIS.

Fin de l’article

———————————-

Notez qu’une journaliste locale, Stacey Adger, était au courant de l’intégralité des faits de ce soir-là, mais pour des raisons obscures (Manque de volonté ? Peur de mettre en danger des gens ? Peur de s’exposer aux moqueries de sa direction ?), absolument rien n’a filtré dans la presse les jours suivants (ici l’explication qu’elle a donné en 1998, et dans laquelle elle confirme tous les éléments clés de l’affaire ).

———————————-

Les évènements de la soirée ont également été mis en scène dans l’émission “Paranormal Witness” (video de début d’article - Série intitulée également “Chroniques de l’étrange" en VF ).

Comme Odin l’a précédemment dit, on peut déplorer la pauvreté des moyens et le parti pris évident, mais cette série a le mérite de faire apparaitre les témoins clés racontant eux-meme les évènements qu’ils ont vécu.

————————————

ICI vous pouvez écouter une copie de la bande audio originale du 911, avec sa transcription partielle disponible ICI

Davantage d’informations sur ce cas sur le site de Kenny Young (décédé d’un cancer en 2005).

————————————

Que pensez-vous de ce cas ? Est-il si solide qu’il en a l’air ? Notez l’explication “officielle” d’un astronome zététicien (Mr. James E. McGaha) qui explique toute l’affaire grâce à une confusion avec des étoiles/planètes et à un bolide.

Voir ici son interview (le cas est évoqué à la 7ème minute 07seconde)

1975 : Enlèvement dans les bois ?

La série “Paranormal Witness" présente différentes affaires touchant aussi bien aux phénomènes de hantises, poltergeist et autres apparitions, qu’à l’ufologie.

Elle n’est évidemment pas exempt de défauts : une présentation très “hollywodienne” des évènements n’en est pas le moindre, et ceci dessert les démonstrations plus qu’autre chose.

Cependant elle possède une qualité majeure, du moins à mon sens. C’est celle de présenter les différents acteurs et protagonistes encore vivants, impliqués dans les différentes histoires, et les entendre narrer de vive voix “leur” version. Et vraiment, en voir certains au bord des larmes, avec le regard perdu dans un passé que l’on sent encore très vivace, comme dans la vidéo qui suit, cela donne un certain poids aux témoignages. Un poids qu’un livre ne saurait rendre.

Ici il s’agit de la désormais classique affaire de Travis Walton et son “enlèvement”, suite à la rencontre très rapprochée avec un curieux objet volant.

Un groupe de témoins, toujours sur la même longueur d’onde des décennies après, sans qu’un seul ne se décide à révéler un possible canular ? Et que dire du jeu d’acteur, digne des meilleurs, lors de l’interview de ces gaillards anciens bûcherons, souvent à deux doigts de fondre en larmes.

Une constance de témoignages, entre autres similitudes (ruralité extrême là encore !) que l’on retrouve dans cette affaire, évoquée ici même il y a peu.

Coincidences autorisées

Dans le prolongement du petit dossier concernant l’affaire Hill et les points de coïncidences relatés et exposés (billet du 9 mars 2014), voici deux autres cas qui présentent quelques similitudes en termes de rapprochements SF-Ufologie.

image

Il semblerait qu’il ne faille pas trop négliger la possibilité de coïncidences.

La SF, sous toutes ses formes, a été, est encore, et sera sans doute toujours, un formidable vivier que l’imagination humaine n’aura de cesse de remplir.

Dès lors, les interprétations trop hâtives entre points de correspondances SF-Ufologie peuvent devenir sujets à caution.

Pour preuve les deux affaires qui suivent. Encore que l’on puisse aussi trouver ici, si l’on le souhaite, des hasards bien curieux…   ;-)

En décembre 1980, 3 personnes furent victimes, au sens propre, de leur rencontre avec un ovni en forme de diamant (ou losange). L’affaire dite Cash-Landrum, du nom des deux adultes impliqués, est l’une des rares incluant des dommages physiques (ici sévères !) occasionnés envers des témoins.

Je vous renvoie, pour une synthèse et plus d’informations sur ce cas, à la page de l’excellent site de Jérôme Beau.

Dès ma première lecture de cette histoire, mon attention (de maudit science-fictionneux !) avait été titillée par trois détails particuliers :

1- la forme de l’objet.

2- les dégagements de “flammes”, ou en tout cas, d’une sorte d’émanation énergétique par le dessous de l’appareil.

3- le potentiel de dangerosité avéré de l’objet, vis à vis des observateurs.

Ces trois points m’avait immédiatement rappelé une page d’un album de bande dessinée de la série Luc Orient. Un album lu (et paru) bien évidemment, longtemps avant ma connaissance de l’affaire Cash-Landrum.

Comme la mode actuelle (et passagère rassurez-vous…) sur Ufofu, est à la comparaison Science Fiction - Ufologie, je tenais à présenter, en coup de vent et plutôt à titre d’anecdote qu’autre chose, la page en question.
Précisons de suite qu’il y a très très peu de chance, que le trio américain, victime de l’incident, ait jamais tenu entre ses mains un ouvrage de cette série. Et c’est évidemment sans compter les dommages physiques, catastrophiques, qui vinrent corroborer leurs témoignages…

Mais avant tout, il peut être utile de s’intéresser au contenu des histoires, et ce dès les premiers albums de ces d’aventures d’un terrien et de ses compagnons.

La prégnance ufologique est réelle. Elle est même, à mon sens, la base  des scénarios de la série (en tous cas du n°1 au n°7  - albums que j’ai personnellement lu).

Ils sont relatifs à la présence sur terre de soucoupes volantes, et de leurs équipages extra-terrestres originaires de la lointaine planète “Terango”. Ces derniers rencontreront les héros terriens, qui eux même iront ensuite vivre de nouvelles aventures, sur la planète d’origine des Extraterrestres.

Je renvoie à l’article de Wikipédia à ce sujet.

Voici quelques “strips”, extraits des deux premiers ouvrages, qui permettent de se rendre compte du rapprochement SF - Ufologie dans cette série.

Les auteurs étaient-ils “ad minima” intéressés par l’ufologie à l’époque où ils travaillèrent sur leurs œuvres ?

Étaient-ils au fait de l’HET (à la base des prémices ufologiques) et de ses présupposés comme la présence d’E.T. sur Terre dans leurs “sempiternels et classiques” buts de collectes (encore issus de la casuistique ufologique)

Connaissaient-ils certains détails provenant de la littérature ufologique (comme la lumière “solide” par exemple ) ?

Personnellement je n’en doute pas plus trop…  :-)   Et vous ?

En voici encore d’autres, mais cette fois-ci “prophétiques”, dans le sens où ils annoncent au début des années 70, la possibilité d’intrusions “E.T.” à domicile : les Bedrooms Visitors.

Encore qu’ici se soit dans le salon, que débarquent nos “visiteurs de la nuit” sur leur drôle de machine :-))

Indiquons à toute fin utile, que l’année de parution de cet album, “Le Maître De Terango”, est… 1971.

La mode des abductions à domicile, telles que relatées dans la littérature ufologique des années 90 à aujourd’hui, était encore loin d’être répandue.  

Et pour sourire… Ne trouvez-vous pas dans ce personnage d’intellectuel à barbiche, et portant lunettes, comme un air de ressemblance avec un célèbre ufologue américain depuis longtemps décédé ?


Mais trêve de digressions…  Pour en revenir (enfin !) à l’affaire Cash-Landrum je tenais donc à exposer la page 7 ci-dessous extraite de l’album “La forêt d’acier" (N° 5 de la série).

On y retrouve :

1 -  La forme en diamant décrite par les témoins Cash-Landrum.

2 - Le dégagement d’énergie sous l’appareil

3 - La dangerosité potentielle de sa présence, qui est évoquée dans la case supérieure gauche. Le contenu des bulles est à cet égard assez explicite :


a/ "C’est insoutenable"

b/ "Surtout ne levez pas le regard ! Les colonnes de lumière vous tueraient instantanément".

L’autre petite trouvaille est plus récente. Elle est relative à un ancien article sur Ufofu (ancienne version), lui même basé sur une histoire relatée dans un vieux numéro de Lumières Dans La Nuit (oui je sais : l’ours qui a vu l’ours, qui a vu…  ;-)

L’article est consultable ICI .  Notez que l’affaire, réelle ou supposée, se situait  dans la jungle de Madagascar (le témoin parle de la “brousse”, mais comme il évoque la présence de l’objet dans une clairière, il parait vraisemblable que le lieu fut plutôt boisé).

Voilà, ci-dessous, les croquis originaux (à gauche) où l’on peut constater la forme générale de l’objet, et le fait qu’il repose sur des supports.

A droite la couverture de Amazing Stories N°7 de Juillet 1948. Le titre : “Space Ship in the Jungle”. L’appareil est en station verticale, sur ses supports, et dans une clairière au milieu de la jungle…


La Science-fiction, sous toutes ses formes d’expression, et la casuistique ufologique ont décidément souvent plus d’un point en commun !